Né le 17 décembre 1951, Eric Guilloud, père de 4 grands enfants, a toujours été passionné par tout ce qui vole. A l’âge de 23 ans, il aperçoit le premier delta plane, c’est le coup de foudre. Il apprend à voler avec un ami puis s’adonne à ce sport durant plus de 16 ans dans toutes les conditions (sous la neige, dans le brouillard, les nuages…). Il en devient champion suisse en 1976.

Après avoir travaillé 15 ans dans le commerce des pierres précieuses, il crée sa propre société en 1995. Il travaille très dur durant 14 ans, puis en 2010 décide de se mettre à l’ULM. Il découvre ces drôles de machines, est séduit par la liberté qu’elles offrent. Son brevet en poche, il commande son premier appareil qu’il va chercher à Naples chez le fabriquant, la société Tecnam. C’est la passion. Il fait 480 heures en 12 mois : Valence au sud de Barcelone en octobre 2011, le tour du Maroc en mars 2012, le Cap nord en août, la Croatie et la Grèce en septembre, plusieurs fois l’Ile d’Elbe, la Corse et la Sardaigne, la Suisse et la France dans toutes les directions.

Fin 2012 il commande une nouvelle machine, un Dynamic WT9, ayant une plus grande autonomie (1800 km) et permettant une vitesse plus élevée (260 km/h) pour, le 15 septembre 2013, s’envoler depuis Genève afin de rallier les Iles marquises et retour.

384 heures de vol.

Plus de 76’000 kilomètres parcourus dont 36200 sur l’eau.

34 pays visités.

106 atterrissages.

Voir www.flight-marquises.com

Lors de ce voyage il met en avant l’association Morija et tout particulièrement le bloc opératoire du centre orthopédique de Kaya au Burkina Faso où ses amis Dominique Hugli, Bernard Tochon et Albert Schopfer vont deux fois par an durant deux semaines pratiquer bénévolement des opérations qui changent la vie de centaines de personnes (voir www.morija.org).

Plus de 9’000 € (11’000 CHF) ont ainsi été récoltés lors du vol vers les Marquises.

Plusieurs adjectifs pourraient décrire Eric : persévérant, opiniâtre, obstiné, courageux, vif, cherchant toujours tous les moyens pour atteindre son but. Féru de montagne, été comme hiver en peaux de phoque, il a appris la ténacité pour atteindre ses objectifs. Eric aime les choses vraies, il a un goût prononcé pour la liberté et les challenges. Très ouvert, il adore découvrir de nouvelles choses, des endroits inconnus, des modes de vie différents. Il aime aller à la rencontre des gens. D’une vitalité mentale et physique débordante, il n’est jamais fatigué, toujours positif, toujours optimiste.